Le double visage urbain 
 

Politique de démolition des grands ensembles 
La courneuve

Urban collage 
Edouard François architecte

Les grattes-ciel 
Extension verticale de l'habité

Les lotissements 
Le modèle et la copie

Thème : Histoire de l’habitat collectif (1850-1950)
Contexte : Cours d’histoire de l’architecture en BTS AEA
Date : 2016
Lieu : Lycée Léonard de Vinci des métiers du Bois, paris 15ème
Descriptif sommaire :
L’histoire de l’habitat collectif se traduit par un mouvement dialectique entre volonté d’une habitation à petite échelle, et volonté d’habiter ensemble collectivement pour des raisons de sécurité, de confort ou de rationalité qu’elle soit constructive, écologique ou sociale. Le cours se propose d’explorer certains aspects de cette évolution, en piochant dans des exemples emblématiques de l’histoire de l’architecture. De la constitution de l’immeuble de rapport sous Haussmann et de la naissance des gratte-ciels à new-York, dans lesquels l’habitation collective est désirée par les nouvelles classes bourgeoises ; en passant par l’élaboration de modèles utopiques de vivre ensemble pour le bien-être des classes populaires au tournant du XXème siècle ; jusqu’à la rationalisation du logement collectif de masse après-guerre. Aujourd’hui, ce mouvement dialectique est toujours à l’œuvre, entre repli sur des solutions d’habitat individuel (tissu pavillonnaire en extension, explosion du phénomène des bidonvilles) et nouvelles manières d’habiter collectivement qu’elles soient vécues comme un choix (habitat partagé) ou comme une contrainte (maison de retraites) tandis qu’émergent de nombreuses typologies mixtes, dites « habitat intermédiaire».